Marseille L2 : Premiers résultats de l'étude après mise en service de la rocade - 1er septembre 2016 au 28 février 2017

Partager :
Extranet
14 avril 2017

Les premiers mois de mesures engagées dans le cadre de la surveillance de la qualité de l’air avant et après la mise en service de la rocade L2 ont permis de dégager des conclusions sur deux sites de mesures représentatifs de l'impact de l'axe et de celui sur le centre ville :

  • A la Fourragère, on constate une augmentation nette des teneurs en dioxyde d’azote, polluant traceur du trafic routier. L’effet de la mise en service de la rocade n’est pas visible sur les particules PM10. L’augmentation des particules PM2.5 observée au mois de février reste à confirmer. L’augmentation de black carbon est liée à la mise en service de la rocade, mais aussi à la combustion de bois, du fait du caractère résidentiel de la zone.
  • A la Timone, le long du boulevard Jean Moulin, on note également une augmentation des niveaux de dioxyde d’azote et de particules, due vraisemblablement à une situation qui devrait être temporaire.

Les traitements et les résultats obtenus à ce jour ont un caractère préliminaire. L’évaluation de l’impact de la mise en service de la L2 reste à réaliser lorsque l’ouvrage sera finalisé et sa mise en service stabilisée.